Française

Antonio Amorosa

témoignage d’une vie de peintre

ACCUEIL| TÉMOIGNAGE| LISTE DES ŒUVRE| BIOGRAPHIE| ÉCRITS| CONTACTS

Antonio Amorosa nait à Bojano, Italie, en 1945 en Molise où il yeffeche ses premières etudes artistiques dans la ville d'Isernia.

En 1963, il s'inscrit à l'academie des Beaux-Arts de Naples. Puis, il dèmènage à Rome où il obtient son diplôme en 1967.

De 1971 à 1981, il est enseignant titulaire de Disciplines Picturales en Lycée artistique de Salerno. Puis dèmènage à Bergamo où il est enseignant de cours expèrimentaux de peinture jusq'en 2006.

Depuis toujours, ses principaux intèretèts sont orientés vers la recherche dans le domaine de la peintre et de la gravure. Actuellment il vit à Bergamo.



J’ai commencé à peintre d’une façon méthpdique à presque 15 ans.

C’étaient les années dans lesquelles on méprisait — je ne sais pas porquoi — l’art figuratif en générale.

Pendant ma jeunesse je pris la décision de commencer à représenter la figure humaine en composant des “formes” bases en essence géometrique.

Des figures nées seulment comme des idées et placés comme des animese légères dans des éspaces tythmées d’une partition musicale. Vers mes 22 ans j’ai commancé à rèaliser des subjets plus complexes, toutefois j’ai eu besoin de plusieurs annés d’études pour réaliser les forme set les lieux d’une façon coherente et en outre avec la possibilità de raconter.

Enfin je me suis mis en chemin sur la toile, sur la carte, sur le metal et sur beaucoup d’autres materiels correspondants aux émotions de mon ame.

Je veux chercher d’explier de quelques maniere ma peinture. On la peut définir à peu près hermétique à cause de son apparente inaccessibilité.

Les significations qui la ressamblent apparessent au premier approche difficiles à comprendre, presque oscure, mai tout devient très simple et rapide à lire si on les regarde avec un oeil simple et limpide comme le regard des enfants.

Les formes dans leur volume s’imposent pleines de couleurs et rappellent des émotions sculptées sans bruit: elles sont seulement l’effet des choses que nous voyons partout dans l’éspace où chacun de nous est le centre.

D’autre part, l’art, seulement s’elle se presente avec la substance dont est composée la mémoire, sera patri moine privé jusqu’à notre évanouissement.

Les yeux doivent regarder le dessi net avoir la sensation d’un agreable odeur de parfum associé à l’idée d’un pain chaud doré.

La couleur, avec sa puissance, étonnera la visuelle et secourea dans notre coeur: elle sera comme ine substance dure dans une douce lumière, comme soufflé des anges, amis de l’aube jusqu’à l’obscure nuit.

AA

 

© 2010-2021 Antonio Amorosa. privacy & cookie policy - credits - W3C
Française
Italiano English Française Español